Condamnation de Mao pour avoir quitté le Canada en vue de rejoindre l’EIIS

Brampton (Ontario) - Le 23 juin 2021 - Aujourd’hui, la Cour supérieure de l’Ontario a condamné Ikar Mao à une peine de 49 mois d’emprisonnement pour avoir quitté le Canada en vue de participer à une activité d’un groupe terroriste au titre de l’art. 83.18(1), commettant ainsi une infraction aux termes de l’art. 83.181 du Code criminel. Il a plaidé coupable à cette infraction plus tôt cette semaine.

La peine de 49 mois d’emprisonnement, moins le temps passé en détention préventive, est conforme aux peines imposées dans des cas similaires. Cette peine envoie un message à ceux qui s’apprêtent à voyager afin de participer aux activités d’un groupe terroriste, à savoir qu’une peine sévère leur sera infligée même s’ils n’atteignent pas la destination prévue.

La Couronne a suspendu les accusations portées contre Haleema Mustafa. Cette décision est appropriée compte tenu des circonstances, notamment le rôle joué par celle-ci, la preuve à son égard, et l’évaluation relative à la protection de la sécurité publique. La GRC a été consultée. Mme Mustafa a été en détention pendant environ huit mois en attendant le règlement.

Le Service des poursuites pénales du Canada est une organisation nationale chargée de poursuivre les infractions relevant de la compétence fédérale, sans influence indue et dans le respect de l’intérêt public. Le SPPC est également chargé de fournir des conseils en matière de poursuites aux organismes d’application de la loi partout au Canada.

– 30 –

RENSEIGNEMENTS :

Relations avec les médias
613-954-7803
media@ppsc.gc.ca
www.ppsc-sppc.gc.ca

(English version available)

Date de modification :