Mao plaide coupable d'avoir quitté le Canada pour rejoindre les rangs de l’EIIL

Brampton (Ontario) - Le 21 juin 2021 - Aujourd’hui, devant la Cour supérieure de l’Ontario, Ikar Mao a plaidé coupable d’avoir quitté le Canada en vue de participer à une activité d’un groupe terroriste au titre de l’art. 83.18(1), commettant ainsi une infraction aux termes de l’art. 83.181 du Code criminel. La peine devrait être déterminée au courant de la semaine.

Dans un énoncé conjoint des faits déposé à la Cour, M. Mao a avoué s’être rendu en Turquie dans le but exprès de passer la frontière en direction de la Syrie et de rejoindre les rangs de l’EIIL.  

Lorsque M. Mao est revenu au Canada le 19 octobre 2019, certains de ses articles personnels ont été saisis, notamment plusieurs appareils électroniques. La fouille de ces derniers a permis d’établir que M. Mao s’était rendu en Turquie en vue d’entrer en Syrie en direction des territoires contrôlés par l’EIIL.

Le ministère public s’attend à arrêter les procédures contre Haleema Mustafa au courant de la semaine, après l’imposition d’une peine à l’égard de M. Mao. Cette décision est appropriée compte tenu des circonstances, notamment le rôle joué par celle-ci, la preuve à son égard, et l’évaluation relative à la protection de la sécurité publique.  La GRC a été consultée. Mme Mustafa a été en détention pendant environ huit mois en attendant le règlement.

Le Service des poursuites pénales du Canada est une organisation nationale chargée de poursuivre les infractions relevant de la compétence fédérale, sans influence indue et dans le respect de l’intérêt public. Le SPPC est également chargé de fournir des conseils en matière de poursuites aux organismes d’application de la loi partout au Canada.

– 30 –

RENSEIGNEMENTS :

Relations avec les médias
613-954-7803
media@ppsc.gc.ca
www.ppsc-sppc.gc.ca

(English version available)

Date de modification :